Manifeste

La gestion de patrimoine souffre de conflits d’intérêts financiers majeurs au détriment des clients.

Selon la dernière étude de l’Autorité des Marchés Financiers, 95% des Conseillers en Gestion de Patrimoine (CGP) en France ne sont pas des conseillers en investissements financiers indépendants au sens réglementaire. Si nombre d’entre eux se revendiquent comme indépendants, car n’appartenant pas à un réseau bancaire, leur modèle de rémunération ne l’est pas du tout et présente de nombreux inconvénients pour leurs clients.

Le CGP, un vendeur plus qu’un conseiller

Concrètement, ces conseillers sont essentiellement rémunérés via des commissions perçues sur les produits financiers qu’ils recommandent à leur client (88% des revenus des CGP) plutôt qu’en honoraires de conseil facturés à leur client. L’illusion du conseil gratuit a en fait un coût significatif à long terme pour le client.

Ils sont donc avant tout des vendeurs de produits financiers rémunérés par les fournisseurs de ces produits.

Qu’est ce que cela change pour moi ?

Les recommandations de ces CGP sont biaisées par des intérêts financiers : ils sont incités à vous vendre les placements sur lesquels ils perçoivent les commissions les plus généreuses plutôt qu’à exercer à plein leur rôle de conseil en votre faveur. Ils ont tendance à tous proposer les mêmes produits (OPCVM en assurance-vie, SCPI ou produits immobiliers de défiscalisation) et écartent les produits qui ne rentrent pas dans ce schéma de commissions (ETFs par exemple).

Par conséquent, les produits qu’ils recommandent ne sont pas nécessairement les plus avantageux ni les plus adaptés à votre situation. Cela peut avoir un impact très significatif sur la performance à long terme de votre portefeuille à cause de frais très élevés qui viennent impacter votre capital initial et le mécanisme de composition des intérêts.


Hypothèses : Investissement initial de 5 000€, performance annuelle brute identique de 5%. Frais d’entrée et de transactions : 4% pour les fonds proposés par les CGP et 0,5% pour un ETF chez un courtier en ligne. Frais de gestion annuels : 1% pour les fonds proposés par les CGP et 0,25% pour un ETF chez un courtier en ligne.

Axel, pour une approche plus éthique du conseil

Nous considérons que ces pratiques ne devraient pas être tolérées. Un conseiller doit être rémunéré uniquement par le client qu’il conseille, seul garantie d’un conseil sans conflit d’intérêts financiers.

C’est pourquoi nous lançons Axel, un service de conseil en gestion de patrimoine véritablement indépendant et au service de ses clients.

Notre rémunération provient à 100% de votre abonnement et nous ne conservons pas un centime provenant de qui que ce soit d’autre.

Après un diagnostic de votre situation, nous vous proposons une stratégie patrimoniale adaptée à votre profil et vos objectifs. Nous vous accompagnons sur une durée initiale de 6 mois pour la mettre en place, répondre à vos questions, et s’assurer qu’elle vous convient après quelques mois. Vous gardez la main sur vos investissements.

Si au terme des 6 mois vous souhaitez continuer à être accompagné dans la gestion de votre patrimoine, nous vous proposons un abonnement de suivi à moindre coût. Et si vous êtes à l’aise pour le gérer seul, vous aurez alors tous les éléments de compréhension nécessaires pour le faire.

Axel, l’indépendance au service de votre patrimoine.

Guillaume Lartigau
Co-fondateur d’Axel

Julien Saint Georges
Co-fondateur d’Axel

© 2020 Axel – Politique de confidentialitéMentions légales

La société Axel SAS possède le statut de Conseiller en Investissements Financiers, activité régulée par l’Autorité des Marchés Financiers (“AMF”), elle est inscrite sur le Registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance géré par l’ORIAS sous le numéro 18005798 et est membre de l’ANACOFI, une association professionnelle agréée par l’AMF.