Comment passer son 1er ordre en bourse ?

8 juin 2020

Votre stratégie est prête et l’ouverture de votre PEA ou compte-titres vient d’être validée. Vous allez enfin pouvoir passer à l’action et passer vos 1ers ordres d’achat en bourse.

Avant de vous lancer, vous devez savoir qu’il existe différents types d’ordres correspondant à différentes conditions de prix et différents risques d’exécution.

Ordres en bourse tutoCrédits : Markus Winkler

Selon le type d’ordre choisi, vous pouvez :

  • Privilégier la rapidité d’exécution mais avec une incertitude sur le prix d’achat
  • Vous assurer que l’ordre sera exécuté à un prix maximum quitte à ce qu’il soit exécuté plus tard, voire pas du tout selon l’évolution du cours sur les marchés
  • Conditionner l’ordre à différents paramètres

Toutes les plateformes d’investissement ne proposent pas les mêmes types d’ordres. Dans cet article, vous découvrirez les principaux types d’ordres à connaître pour un particulier qui investit à long terme en actions ou en ETFs : ils seront disponibles chez la quasi totalité des courtiers. Nous donnerons également un exemple de mise en application concrète sur la plateforme de Bourse Direct.

Les 3 principaux types d’ordre en bourse

Ordre « au marché »

L’ordre au marché permet d’acheter ou de vendre une quantité de titres sans limite de prix. Vous allez donc indiquer que vous souhaitez acheter X actions sans fixer de prix, vous prendrez donc les meilleurs prix offerts par les vendeurs.

  • L’avantage de ce type d’ordre est qu’il est prioritaire sur les ordres à cours limité, dont nous parlerons ensuite, et privilégie la quantité de titres demandés avec une exécution immédiate (si le nombre de titres disponibles à la vente est suffisant).
  • L’inconvénient de ce type d’ordre réside dans le fait que l’investisseur n’a aucune maîtrise du prix d’exécution. Il est donc déconseillé d’utiliser ce type d’ordre sur les valeurs peu liquides, car le risque est important de voir l’ordre exécuté à un niveau très éloigné du dernier cours coté.

Prenons un exemple avec le carnet d’ordres ci-dessous pour l’ETF Easy S&P 500.

Carnet d'ordres en bourse

Si je passe un ordre au marché pour acquérir 1 000 parts de cet ETF, je pourrai au mieux acquérir 806 parts à 13,0413€ et 194 parts à 13,0427€. J’ai donc bien acquis mes 1 000 parts mais à deux prix différents (ici très proches car l’ETF est très liquide).

Ordre « à cours limité »

L’ordre à cours limité consiste pour le client à fixer un prix maximum auquel il est disposé à acheter. Le prix d’exécution est donc maîtrisé, au risque que l’ordre ne soit pas exécuté si le cours reste supérieur à la limite transmise (pour un ordre d’achat). Lorsque la limite est touchée, l’ordre peut ne pas être exécuté ou être exécuté partiellement si la liquidité est insuffisante (pas assez de vendeurs en dessous de ce prix pour le nombre de titres que vous demandez).

  • L’avantage de ce type d’ordre est donc la certitude sur le prix d’achat maximal
  • L’inconvénient est que votre ordre n’est pas certain d’être exécuté en totalité voire même partiellement

Reprenons le même exemple présenté ci-dessus.

Carnet d'ordres

Si je passe un ordre pour acquérir 1 000 parts de cet ETF au prix limité de 13,02€, je viendrai m’insérer dans le carnet d’ordre entre les acheteurs au prix de 13,0275€ et ceux au prix de 13,01€. Je devrai donc attendre que les ordres d’achat supérieurs soient exécutés et qu’un vendeur accepte le prix de 13,02€ par part pour être servi, mais je suis assuré que mon ordre ne sera pas effectué à un prix supérieur.

Ordre « à la meilleure limite »

L’ordre à la meilleure limite est transmis sur le marché sans aucune indication de prix. L’investisseur délègue au marché de placer l’ordre au cours de la meilleure contrepartie en séance ou de le réajuster en permanence avant l’ouverture ou la clôture. A l’ouverture, l’ordre est exécuté totalement au cours d’ouverture si la liquidité est suffisante sinon l’ordre devient limité au cours de l’ouverture.

En séance, l’ordre est exécuté au prix de la meilleure contrepartie si la liquidité est suffisante, sinon il devient un ordre à cours limité au prix de la première négociation pour la quantité restante. Ce type d’ordre est plus difficile à appréhender que les deux précédents et n’est pas proposé par tous les courtiers.

Nous avons ici présenté les principaux ordres à l’achat mais le fonctionnement est le même à la vente.

Les autres types d’ordre en bourse

Il existe une multitude d’autres types d’ordre souvent soumis à une condition que nous ne présenterons pas ici car ils sont peu appropriés pour la plupart des investisseurs long terme et ne sont pas tous disponibles chez les courtiers grand public. Ils sont plus utilisés par des day traders. Si vous souhaitez creuser le sujet, vous trouverez notamment les types d’ordres suivants :

  • Ordre à seuil de déclenchement
  • Ordre à plage de déclenchement
  • Ordre “stop on quote”
  • Ordre “stop on quote limité”
  • Ordre “trading at last”
  • Ordre “stop traînant”
  • Ordre One Cancels the Others (OCO), etc.

Nous souhaitons cependant vous présenter deux autres types d’ordres dont vous pourrez entendre parler dans des articles ou sur les réseaux sociaux : les “Stop Loss” et “Take Profit”.

Ordre “Stop Loss”

Un ordre Stop Loss est un ordre de vente qui se déclenche lorsque le titre atteint un certain prix (condition que vous aurez fixée) avec pour objectif de limiter vos pertes ou d’essayer de s’assurer un niveau de gains. Une fois que la condition est atteinte, l’ordre de vente est déclenché sous la forme d’un ordre “au marché”.

Prenons un exemple. Vous avez acheté 1 action à 100€. Vous souhaitez éviter de perdre plus de 10% de votre investissement, vous placez donc un ordre “Stop Loss” à 90€. Le lendemain, la société en question annonce une mauvaise nouvelle et le cours de son action plonge en bourse. Si le cours atteint 90€, votre courtier mettra votre action en vente via un ordre au marché. S’il n’y a pas d’acheteur à plus de 85€, vous allez vendre à 85€ et non à 90€, soit une perte de 15€ donc 15% de votre investissement.

Les ordres Stop Loss sont surtout utilisés par des traders actifs qui les ajustent quasi quotidiennement pour rester au niveau souhaité (10% en dessous du cours dans notre exemple). Vous trouverez de nombreux “gourous” des ordres Stop Loss parmi les “influenceurs bourse” sur les réseaux sociaux.

Attention avec ce type d’ordre qui comporte quelques inconvénients à avoir en tête pour des investisseurs long terme :

  • L’ordre Stop Loss peut être déclenché par un pic de volatilité éphémère : si l’on reprend notre exemple, le Stop Loss aurait pu vous conduire à vendre à 85€ dans les minutes de panique suivant l’annonce de la mauvaise nouvelle, alors que le cours aurait rebondi progressivement sur la journée pour finir en clôture à 93€ par exemple
  • Ces ordres, utilisés initialement pour vous protéger des fortes baisses peuvent au contraire vous conduire à vendre au pire moment dans la panique. Il vous aura donc conduit à réaliser des pertes en vendant alors qu’un investisseur de long terme sans stop n’aurait pas paniqué
  • Dans la réalité, les Stop Loss sont très difficiles à utiliser car il est impossible de savoir quelle va être la volatilité maximale d’un titre sur une journée.
  • Il est important de noter que les ordres Stop Loss ne sont pas actifs lorsque la bourse est fermée, ils ne vous protégeront donc pas des variations entre la clôture précédente et l’ouverture.

Ordre “Take Profit”

L’ordre Take Profit est symétrique à l’ordre Stop Loss mais à la hausse. Il permet donc de vendre lorsque le prix atteint un niveau que vous aurez déterminé. Cette limite peut être perçue comme le prix au délà duquel vous estimez que le titre est sur-valorisé et ne présente plus de potentiel d’appréciation. Reprenons l’exemple précédent, vous estimez que votre investissement peut progresser au maximum de 30% et vous placez donc un ordre Take Profit à 130€. Lorsque le cours atteindra ce montant, vous vendrez votre titre sur le marché.

Ce type d’ordre vous permet de vous protéger d’une éventuelle baisse une fois que le titre aura atteint ce prix de 130€ que vous considérez être un plafond.

Ce type d’ordre, comme les stop loss, sont plutôt utilisés par des investisseurs actifs et sont moins pertinents pour des investisseurs de long terme qui investissent sur les principaux indices via des ETFs.

Comment passer un ordre en bourse concrètement ?

Un exemple avec Bourse Direct

Voici un exemple avec la plateforme d’un des courtiers les plus utilisés en France, Bourse Direct. Les démarches sont similaires chez les autres courtiers et vous trouverez quelques références en fin d’article.

  1. Trouver l’ETF ou le titre sur lequel vous souhaitez investir

Il existe plusieurs façons de trouver un titre sur une plateforme via la barre de recherche. Vous pouvez taper son nom, son code isin ou son code mnémonique. Ces deux derniers éléments sont des sortes de code barre permettant d’identifier des produits financiers.

Recherche ETF ou action

Par exemple, pour l’ETF S&P 500 BNP Paribas Easy compatible avec le PEA, vous pouvez rechercher le code ISIN « FR0011550185 », le mnémonique « ESE » ou simplement commencer à taper « BNP SP » et vous devriez le voir s’afficher dans les résultats de la catégorie « instruments ». Le plus simple est d’utiliser le code mnémo « ESE ».

Caractéristiques ETF

Vous allez alors accéder à une page affichant un certain nombre d’information sur le titre (performance, carnet d’ordres, etc.)

Maintenant que vous avez trouvé votre titre, voyons comment passer un ordre d’achat.

  1. Sélectionner votre compte

Pour ceux qui ont plusieurs comptes, par exemple un PEA et un compte-titres, attention à bien choisir le compte souhaité avant de placer votre ordre pour bénéficier de la fiscalité liée à ce compte.

Ordre bourse direct

  1. Choisir le type d’ordre et ses paramètres

Indiquez le sens de votre ordre (achat ou vente), la quantité souhaitée, le type d’ordre et sa validité (sur la journée, indéfiniment, etc.), ainsi que le marché (au comptant généralement).

Ordre au marché

Pour des investissements mensuels réguliers, nous privilégions les ordres à cours limité, en indiquant comme limite le dernier prix (par exemple 183,30€ dans l’exemple ci-dessus), plutôt que les ordres au marché (prix d’exécution incertain). Dans le cas d’un ordre à prix limité, vous devrez vérifier après quelques minutes ou heures que l’ordre a bien été exécuté, ou ajuster le montant du prix limite si le cours a beaucoup progressé par rapport à cette limite. Une fois ces informations renseignées, vous n’avez plus qu’à valider votre ordre.

  1. Confirmer votre ordre

Vérifiez sur les informations correspondent à ce que vous souhaitez et validez ensuite votre ordre.

Ordre PEA

Pour ceux qui utilisent Bourse Direct, vous avez également ce tuto réalisé par Bourse Direct au format vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=7eRK5mYSU3M&feature=youtu.be

Vous trouverez des tutos également pour Binck : https://www.youtube.com/playlist?list=PLBerJwpjmHQa8OtTEfoRm_f44XwpjuY9L

Et Saxo Banque : https://www.youtube.com/watch?v=cD8mPeKnRvU

Si vous le souhaitez, les conseillers Axel seront ravis de vous accompagner dans votre démarche d’investissement, n’hésitez pas à les contacter.

* * *

Par Guillaume Lartigau et Julien Saint Georges, co-fondateurs d’Axel : l’indépendance au service de votre patrimoine

Pour recevoir tous les prochains articles directement par email n’hésitez pas à vous inscrire ci-dessous à la newsletter et à la partager autour de vous !