Pourquoi les femmes investissent mieux

23 septembre 2019

Les études montrant que les femmes surperforment les hommes en matière d’investissement se sont multipliées ces dernières années :

  • Une étude de 2017 menée par Fidelity sur plus de 8 millions de comptes d’investissement montre que ceux gérés par des femmes présentent une surperformance de 0,4% par an
  • Une autre étude de la Warwick Business School affiche un écart encore plus grand, +1,8% sur une période de 3 ans
  • Deux académiques de l’Université de Californie ont réalisé une étude qui va dans le même sens et chiffre la différence à 1% par an environ

Alors comment expliquer cette capacité des femmes à mieux investir que les hommes ?

#1 – Une vision plus long terme

Les études montrent que les femmes ont tendance à investir avec des objectifs à plus long terme, alors que les hommes sont en moyenne un peu trop confiants quant à leur capacité à gérer activement un portefeuille boursier. Ils ont tendance à se surestimer et essaient donc davantage de faire des coups à court terme, trompés par une illusion de contrôle éloignée de la réalité.

On vous le rappelle, personne n’a de boule de cristal et il est impossible d’anticiper l’évolution des marchés avec certitude…

#2 – Moins d’opérations donc moins de frais

Ce comportement conduit les hommes à faire plus d’opérations, et ça leur coûte cher. Selon la Warwick Business School, les femmes font environ 9 opérations d’investissement par an, contre 13 pour les hommes. Même constat pour Fidelity, selon qui la fréquence d’investissement des hommes est 35% supérieure à celle des femmes, et 45% selon University of California.

Des opérations plus fréquentes, souvent avec une vision plus court terme donc, impliquent davantage de frais de courtage à payer, ce qui vient réduire la performance avec un impact conséquent à long terme.

#3 – Une meilleure gestion du risque

Les études montrent également qu’en moyenne les femmes gèrent mieux le risque. Elles cherchent moins les investissements spéculatifs à court terme et visent plutôt des investissements qui croissent progressivement et régulièrement, et qui ont fait leurs preuves par le passé.

Pour bien gérer son risque, on vous rappelle qu’il faut bien se diversifier, en choisissant plutôt des fonds diversifiés comme les ETFs que quelques actions. Justement, c’est ce que les femmes ont tendance à faire davantage que les hommes.

#4 – Un meilleur contrôle des émotions

Chaque investisseur réagit différemment face aux variations de la bourse, mais il semblerait que les hommes soient plus enclins à céder à leurs émotions.

Les études montrent qu’ils ressentent davantage le besoin de réagir, d’acheter plus dans les moments de hausse, et de vendre plus en cas de baisse, succombant à la peur de perdre davantage. C’est d’autant plus vrai en cas de mouvements significatifs, périodes durant lesquelles ils ont tendance à réaliser des opérations de façon plus impulsive. Ce comportement provoque une sous-performance par rapport aux femmes qui ont tendance à laisser passer les orages et à rester fidèles à leur approche long terme.

Et pourtant, malgré toutes ces études, l’idée que les hommes sont meilleurs pour gérer les finances reste solidement ancrée. Parmi les participants interrogés par Fidelity dans le cadre du sondage “Women and Money”, 9% seulement ont déclaré que les femmes étaient meilleures que les hommes lorsqu’il s’agit d’investir… Il est grand temps de changer les mentalités !

***

Guillaume et Julien, co-fondateurs d’Axel