fbpx

#2 - 8 termes financiers pour te la raconter en soirée
(ou au moins à la prochaine réunion de famille...)

31 mai 2019

Grâce à l’article précédent tu as eu l’occasion d’étaler ta culture et tu es devenu la référence niveau finance pour tes potes. Sauf que maintenant tu te demandes comment tu vas faire pour continuer à assurer vu qu’il n’y avait que 8 termes dans l’article… Pas de panique on est là pour toi ! Donc on continue dans la même lignée et on t’aide à enrichir ton vocabulaire financier.

CAC 40 :

Tu as forcément dû en entendre parler, à la radio, à la TV ou ailleurs. C’est le principal indice de la bourse de Paris. C’est un panier d’actions regroupant les 40 plus importantes capitalisations boursières françaises. Ces dernières sont choisies parmi les 100 entreprises françaises dont le volume d’échanges de titres est le plus important.

C’est Euronext, l’entreprise qui gère la bourse de Paris, qui détermine les entreprises qui entrent et sortent de l’indice CAC 40. Pour ajuster l’indice, Euronext se réunit tous les trois mois ainsi qu’en cas d’opération importante, comme la fusion de deux entreprises par exemple. Plus la capitalisation boursière d’une société est importante, plus son poids sera important dans l’indice.

Tu te demandes surement à quoi il sert ? Sa fonction est de refléter la tendance générale des performances des grandes entreprises françaises sur les marchés financiers.

Véritable outil de benchmarking, il faut s’y référer pour évaluer la performance d’une action d’une société française par rapport à son marché.

——————————————————-

Courtier (on dit Broker en Anglais) :

Le courtier a un rôle d’intermédiaire pour une transaction entre un acheteur et un vendeur.

En bourse, le courtier est celui qui reçoit et passe les ordres pour le compte des clients. Il exécute les ordres d’achat et de vente en dénichant le meilleur prix, en échange d’une commission. Les courtiers assurent donc la liquidité du marché et leur activité est régulée par l’AMF (tu te souviens ?).


C’est un terme que tu es susceptible d’utiliser ou d’entendre si tu ouvres un compte en ligne pour investir en bourse. Les DeGiro, Saxo Banque, Binck, Bourse Direct et autres sont des courtiers.

——————————————————-

Plus-value :

C’est la différence positive entre le prix d’achat et le prix de revente d’une valeur mobilière (une action par exemple) ou d’un bien immobilier. La plus-value correspond donc au bénéfice dégagé lors de la revente d’un bien. Elle peut être exonérée d’impôts ou taxée selon le type d’opération.

Lorsque que cette différence est négative, on parle alors de “moins-value”, mais espérons que tu sois davantage concerné par les plus-values 😉 !

——————————————————-

Gré à gré :

On parle de marché de gré à gré lorsqu’une transaction se conclue directement, de manière privée, entre le vendeur et l’acheteur par l’intermédiaire d’un contrat sur-mesure.

Il s’oppose au marché organisé, dans lequel les procédures et les transactions sont standardisées et dans lequel il n’y a pas de relation directe entre l’acheteur et le vendeur, ils vont tous les deux passer par un tiers de confiance pour sécuriser la transaction.

Ce type de transaction a connu un essor depuis les années 2000 : aux Etats-Unis 40% des transactions étaient faites de gré à gré en 2014 contre 16% en 2008.  

——————————————————-

Shadow banking :

Si l’on traduit littéralement cela donne “finance de l’ombre”. Si tout le monde n’est pas forcément d’accord sur sa définition, on considère généralement que le shadow banking regroupe l’ensemble des activités financières qui se trouvent à l’extérieur du système bancaire régulé.

Il implique notamment les fonds de capital-investissement, les banques d’affaires, les Hedge Fund, ou les fonds de titrisations. Les activités hors bilan des entreprises font parties du shadow banking car elle se situent hors du système financier classique.

Cette finance parallèle est une des causes de la crise financière de 2008. Il représenterait aujourd’hui 45 000 milliards d’euros. Néanmoins, certaines composantes du shadow banking demeurent nécessaires à l’équilibre de l’économie.

Attention toutes les formes du shadow banking ne sont pas à jeter, en effet, le crowdfunding est par exemple une forme de shadow banking.

——————————————————-

Stock-options :

Un stock-option est une forme de rémunération variable qui peut être attribuée à des dirigeants ou salariés d’entreprise. C’est en réalité une option d’achat sur des actions de la société. En fonction de certains critères (ancienneté, performance), les bénéficiaires de stock-options ont la possibilité d’acheter des actions de la société à un prix inférieur au prix de marché. Le prix et la date d’achat sont donc définis à l’avance.

Dans la théorie financière, l’objectif des stock options est d’aligner les intérêts entre les dirigeants ou salariés et les actionnaires de la société : en leur permettant de devenir actionnaires sous certaines conditions, ils seront incités à être plus performants, ce qui devrait augmenter la valeur de la société.

——————————————————-

CFD :

Un CFD, ou “contrat de différence“, est un contrat entre un client et son courtier. L’un des deux est acheteur et l’autre vendeur. Au lieu d’acheter un actif, comme une action, et de le revendre plus tard, on spécule sur l’évolution de son prix. Au moment de la vente, je reçois la différence entre le prix d’achat et le prix de vente du contrat si la valeur de l’actif a augmenté, ou je paie la différence si elle a diminué.

Les CFD sont des produits dérivés qui sont souvent utilisés avec des effets de levier, seulement une partie de l’investissement totale te sera donc demandée pour prendre une position beaucoup plus importante sur le marché.

Par exemple, avec un effet de levier de 100, ton investissement est doublé ou entièrement perdu si l’actif gagne ou perd 1% ! Et si l’actif perd plus d’1% tu vas même devoir de l’argent à ton courtier. Donc attention, ceci peut conduire à des pertes très importantes !

Ces produits ont été popularisés ces dernières années par des plateformes d’investissement en ligne (peu scrupuleuses) et ont conduit beaucoup de particuliers à y investir sans vraiment en comprendre les implications. Pour mettre fin à ces situations, les CFD sont maintenant régulés afin de limiter les effets de levier disponibles pour les particuliers et de mieux les informer des risques de perte. Prudence donc lorsque tu vois ce genre d’investissement.

——————————————————-

Allocation :

L’allocation c’est le fait de gérer la répartition de ses investissements, et donc de son patrimoine, en fonction des grandes catégories d’actifs (actions, obligations, immobilier, non coté, …). Il est important que la répartition soit faite en adéquation avec ton profil d’investisseur et notamment avec le niveau de risque que tu souhaites prendre.

Pour gérer ton risque au mieux nous te conseillons de bien diversifier tes investissements. Que ce soit entre les différentes classes d’actifs ou d’autres critères (de géographie, d’horizon d’investissement ou encore de devise).

L’objectif ultime de l’allocation est l’optimisation ton couple risque / rendement espéré.

——————————————————-

Si tu as des termes que tu aimerais qu’on ajoute dans la prochaine liste, dis le nous en nous envoyant un email.

***

Retrouve chaque jour l’info éco ou financière du jour et tous nos articles en nous suivant sur insta !

Marco, de l’équipe Axel

Axel © 2018