fbpx

Elle est de retour !

26 septembre 2018

Qui ça ? L’inflation évidemment ! Elle était ainsi de +2,3% sur un an en août. Là, tu te dis : “Ok super… J’en entends souvent parler mais qu’est-ce que ça signifie pour moi ?”

“C’est quoi au juste l’inflation ?”

Pour faire simple : c’est l’augmentation durable du niveau général des prix. Si tu entends parler d’inflation c’est donc qu’en moyenne, en France, les prix ont augmenté (quand les prix baissent on parle de déflation) et que tu peux acheter moins de choses si ton salaire, lui, n’a pas bougé. Par contre, en fonction de l’endroit où tu habites et de tes habitudes de consommation, ta perception de l’évolution des prix sera surement différente du chiffre de l’inflation qui n’est qu’une moyenne. Pour faire un peu plus compliqué : l’inflation est une mesure de l’évolution dans le temps de l’indice des prix à la consommation. Cet indice est défini à partir d’un panier de biens et de services consommés ou utilisés par une population donnée. En France, c’est l’INSEE qui est chargé de faire cette mesure. Pour y arriver, elle relève tous les mois les prix des milliers de produits et services composant le panier, et ce dans des milliers de points de ventes ainsi que sur internet. La liste détaillée des produits et services composant le panier n’est pas publique mais pour te donner quelques exemples elle inclut probablement : baguette de pain, paquet de pâtes, téléphone portable ou encore billet de train. Le calcul de l’indice n’est pas si facile qu’on pourrait le croire et il est une source récurrente de débats.

“Ok j’ai compris mais en quoi ça me concerne ?”

C’est vrai que tu ne peux rien faire concernant les prix mais l’inflation est le chiffre à avoir en tête lorsque tu vas aller voir ton patron à la fin de l’année ! Si tu peux négocier une augmentation de salaire, il faut entamer la discussion avec un chiffre supérieur à l’inflation et essayer de faire de celle-ci le minimum que tu es prêt à accepter. Sinon tu vas perdre du pouvoir d’achat !
Par ailleurs, comme nous l’avions mentionné dans notre premier article “Pour diminuer ton pouvoir d’achat, choisis le livret A !”, l’inflation est utilisée comme référence pour fixer la rémunération des livrets réglementés (livret A, …). Et il s’avère que l’inflation est aussi utilisée, par exemple, pour déterminer l’augmentation annuelle d’un certain nombre de prix, par exemple pour les péages autoroutiers.

“Qu’est ce qui cause l’inflation et pourquoi on en parle en ce moment ?”

Il n’y a pas une cause unique, c’est le plus souvent une combinaison de plusieurs facteurs. Parmi les principaux on peut citer :
  • La loi de l’offre et de la demande (probablement pas besoin de faire un dessin si ?)
  • L’augmentation des coûts de fabrication des produits qui peut être liée aux matières premières, aux impôts et autres contraintes légales ou encore aux salaires
  • L’internationalisation des échanges, si un produit n’est par exemple pas 100% français (on a bien dit 100%, pas juste assemblé ou en partie fabriqué en France), son prix sera impacté par les inflations des pays étrangers fournissant les éléments manquants. On parle alors d’inflation importée
  • Le décalage entre la masse monétaire, c’est à dire la quantité d’argent en circulation, et la production réelle du pays. Stimuler l’économie en facilitant, par exemple, l’accès au crédit peut permettre d’augmenter la demande, et donc potentiellement les prix
L’inflation est un indicateur dont les gouvernements et les banques centrales (les institutions en charge de la politique monétaire, la BCE en Europe par exemple) aiment bien parler car il peut être le signe d’une économie dynamique, les prix augmentent car il y a de la demande. Et car ils ont potentiellement le pouvoir d’influer sur sa valeur, en faisant par exemple tourner la planche à billets.
C’est la stratégie utilisée ces dernières années par la BCE et son équivalent américain, la Fed : ces institutions “prêtent” (c’est à dire qu’elles créent de beaux billets tout neufs) à des taux très faibles (voire négatifs !) aux banques afin que celles-ci puissent à leur tour accorder des prêts aux entreprises et aux particuliers pour qu’ils consomment. Mais le pilotage de l’inflation par les politiques monétaires n’est pas aussi simple : il suffit de regarder ce qu’il se passe du côté du Japon, cela fait une vingtaine d’années que le gouvernement se bat contre la déflation. N’oublie donc pas d’avoir le chiffre de l’inflation en tête quand tu iras voir ton patron et pour sélectionner tes placements financiers car il faut qu’ils puissent potentiellement te rapporter plus que l’inflation pour que tu ne perdes pas du pouvoir d’achat.

***

Pour recevoir plus de tips pour gérer tes économies, suis nous sur Facebook et inscris toi sur notre site.

Guillaume et Julien, co-fondateurs d’Axel

Axel © 2018