Pour diminuer votre pouvoir d’achat, choisissez le livret A !

14 mai 2018

Oui, ce titre peut paraître surprenant. Et pourtant, placer l’ensemble de vos économies sur votre livret A, ou pire votre compte courant, est aujourd’hui un très bon moyen de réduire votre pouvoir d’achat.

Axel - Article Livret A

A fin mars 2018, l’inflation en France était de +1,60% par rapport à mars 2017. Ce qui signifie qu’en moyenne les prix à la consommation ont augmenté de 1,60% sur un an, alors que, dans le même temps, la rémunération du livret A est restée figée à 0,75% par an. Si vous avez laissé vos économies sur votre livret A, vous avez donc perdu 0,85% de pouvoir d’achat en un an.

C’est à dire que, par exemple, si en mars 2017 vous pouviez acheter 100 baguettes avec 100 €; en mars 2018, bien que vous ayez gagné 0,75 € en plaçant ces 100 € sur votre livret A, vous ne pouvez plus acheter que 99 baguettes car il vous manque 0,85 € pour acheter la centième baguette. C’est pourquoi vous entends souvent parler d’argent qui “dort” sur un livret A ou un compte courant. Alors, avez-vous toujours l’impression de “placer” votre argent ?

Cet écart pourrait d’ailleurs se maintenir et même s’accroître dans les prochaines années. L’inflation a en effet eu tendance à augmenter ces derniers mois, et il est probable que cela continue à moyen terme. Nous avons connu une inflation proche de zéro ces dernières années, mais cela n’a pas toujours été le cas : la hausse moyenne des prix depuis 1991 a été de +1,5%, mais elle a été de +3,1% depuis 1980.

Comparaison taux d’inflation et livret A depuis 1991 (en %) :


Sources : Insee, Banque de France

Après avoir été laissé à la discrétion totale du gouvernement pendant près de deux siècles, le calcul du taux du livret A est basé depuis 2004 sur une formule officielle. Selon celle-ci, le taux du livret A ne pouvait pas être inférieur à l’inflation constatée + 0,25%. Cependant, au cours des années, les gouvernements successifs ont dérogé à plusieurs reprises à l’application stricte de cette formule, parfois au bénéfice des épargnants et parfois à leur détriment. Par exemple, en 2016, le gouvernement n’avait pas souhaité abaisser le taux en dessous de 0,75% alors que l’inflation était proche de 0%. Alors que l’inflation est depuis repartie à la hausse, le gouvernement a décidé de ne pas augmenter le taux du livret A et a annoncé le gel de celui-ci à 0,75% jusqu’en 2020. A partir de cette date, une nouvelle méthode de calcul entrera en vigueur, un taux plancher à 0,5% sera mis en place et un des atouts du livret A va disparaître : celui d’offrir un taux couvrant au moins l’inflation.

Il faut donc vous attendre à continuer à perdre du pouvoir d’achat sur au moins les 2 prochaines années si vous laissez toutes vos économies sur votre livret A.

***

Nous vous expliquerons clairement dans de prochains articles comment vous pouvez faire pour mieux placer votre argent.

Guillaume et Julien, co-fondateurs d’Axel